29/01/2008

NOTRE EUROPE N'EST PAS LA LEUR !!!

europe[1]
 

 POUR SAUVER LA SOLIDARITE ET LA PLANETE, NOUS AVONS NOTRE MOT À DIRE SUR L'EUROPE !  

 

 

 

 

 

 

 ***********



Depuis des mois les présidents des partis politiques belges se réunissent maintenant avec l’« octopus » pour réaliser une réforme de l'Etat. Mais ils se taisent sur la véritable réforme d’Etat qui pend au-dessus de nos têtes et déterminera 100 fois plus notre vie et celle de nos enfants ! Il s'agit de la Constitution Européenne réformée en Traité de Lisbonne qui a été pourtant rejetée par les peuples français et hollandais.

  

Le gouvernement Verhofstadt, celui de l’homme qui  « a sauvé le pays», le champion de l'Europe fédérale, a décidé de faire ratifier cet Traité à la hâte par les 7 parlements de notre pays. Sans débat, sans information, sans consultation.

  

Ce Traité avalise pourtant tous les Traités du passé et la politique européenne menée en leur nom.

  

Nous sommes des citoyens,  des travailleurs, des jeunes et des anciens, des associations et des mouvements politiques. Pour sauver la solidarité et l’environnement qui sont trop souvent oubliés au nom du Marché global, nous voulons avoir notre mot à dire sur ce Traité !

  

Verhofstadt et le Ministre De Gucht étaient pour une consultation populaire. En 2005, ils avaient même déposé une proposition de loi pour la réaliser. Ils l’ont retirée. Pourquoi ? Par peur du peuple ? Nous demandons qu’elle soit redéposée.

Il faut que le gouvernement nous explique ce qui est dans ce Traité et que chacun, pour ou contre puissent donner publiquement son point de vue. 

 

 

 

Nous voulons que tous les élus nous disent ce qu’ils vont voter et pourquoi afin que chaque citoyen puisse faire son opinion.

  

C’est pourquoi nous lançons cette campagne pour une consultation.

  

Au verso de ce tract, vous trouverez une lettre type à envoyer à vos élus. Pour trouver leurs adresses électronique et faciliter votre tâche, nous avons créé un lien électronique sur le site  http://notremotadire.be

  

Le collectif  que nous avons formé, consultation populaire UE, organisera plusieurs assemblées populaires pour interpeller les élus sur leur vote. Il appelle aussi chacun à être présent au Parlement qui votera le premier le Traite de Lisbonne. Suivez les dates sur http://notremotadire.be

  

Vous voulez participer à cette action ? Organisez un débat dans votre quartier, syndicat, associations, communes, écoles, pour que votre voisin, votre collègue votre famille, ait son mot à dire et invitez-y vos élus.


 
Plus d’info : http://notremotadire.be

 

 


 
 
Adresse de contact : adresse du site

 


 
 
Éditeur responsable : Pierre    DUTRON

 

 

 

 

 

citoyen.pensons

 

 

Notre collectif de revendication d'une consultation populaire sur le nouveau traité européen vous propose donc un projet de lettre à envoyer à vos élus, demandez la nous, nous vous l'enverrons en format "word" vous pourrez toujours ainsi la personnaliser à votre gré.

MERCI

 

 

 

 

 

 

Madame  la Députée, Monsieur le Député

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur 

 

 

Vous êtes certainement conscient(e) de l’importance que représenterait pour notre pays, en cas d’adoption par les assemblées parlementaires,

le nouveau traité européen signé à Lisbonne par les chefs d’Etat et de gouvernement. Comme c’est le cas pour tout traité européen, ce traité

aurait une répercussion considérable sur la vie économique, sociale et politique de la Belgique et de chacun de ses citoyens.

  

Bientôt, vous serez amené à vous prononcer pour ratifier ou non ce traité.

 

Lors du processus de ratification du traité constitutionnel, certains ont

voté oui, d’autres ont voté non, mais en France et en Hollande, le peuple

s’est prononcé librement, ce qui est tout à l’honneur de ces pays.

 

Comme une majorité de nos concitoyens, je considère que le nouveau traité doit être soumis au peuple. Et cela dépend aussi de vous. Comme monsieur Di Rupo, président du Parti socialiste, l’a dit le 12 janvier 2008, il est toujours possible de trouver le moyen juridique de faire une consultation populaire.

 

J’insiste donc solennellement pour que vous obteniez une consultation populaire sur le traité européen en Belgique ou tout au moins au niveau de votre entité fédérée si vous êtes un(e) élu(e) de l’une de celle-ci.

 

Le traité de Lisbonne confirme le caractère antidémocratique des Institutions européennes puisque vous n’avez pas, comme aucune autre assemblée élue, le droit de proposer le moindre texte de directive européenne. Vous n’avez aucun droit d’amendement et le Parlement européen n’a ce droit que sur des matières secondaires.

 

Au plan social, les Institutions européennes ne proposent aucun texte pour harmoniser vers le haut le bien-être des Européens et des habitants du reste du monde. Au plan écologique, la mondialisation du libre-échange pousse beaucoup de pays à négliger, voire à laisser détruire l’environnement pour en retirer un avantage concurrentiel. La pression sur les salaires à cause des délocalisations, l’écart grandissant entre riches et pauvres, la destruction de l’environnement planétaire sont des conséquences, bien comprises par tous, des politiques promues aujourd’hui par la Commission européenne. Au plan fiscal, la concurrence entre Etats leur enlève de plus en plus de moyens. Moins d’Etat, c’est moins de services publics. Les directives européennes et la jurisprudence de la Cour européenne ne font qu’imposer la concurrence et le dumping social, fiscal  et écologique au niveau européen et mondial.

 

Tout cela mérite un débat même et d’autant plus si votre analyse est opposée à la nôtre. Nous vous demandons donc de réclamer avec nous une consultation populaire et de nous faire part de votre position sur le traité afin que nous en assurions la diffusion. Ensemble, nous devons promouvoir une Europe citoyenne : celle-ci passe par le débat public.

 

En attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes respectueuses salutations.

 

http://notremotadire.be/ - http://onzezeg.be/

 NOM    PRENOM   ADRESSE

 

 

 

 

16:03 Écrit par chris dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/01/2008

TROP C'EST TROP (LETTRE A SARKO)

 ManifOGM01réduite

Lettre ouverte au Président de la République : Tolérance et Laïcité
Insurrection Electorale !!

Monsieur le Président, je vous fais une lettre, comme aurait dit Boris ! Parce que trop, c’est trop !

 

Vous venez de vous permettre de parler de religion dans un pays ou l’on coupe la main du voleur et où l’on lapide la femme adultère !!

 

De retour chez nous, ne voilà-t-il pas que vous vantez derechef  la religion. Selon vos dires, Monsieur le Président, tout homme aurait Dieu dans son cœur et un curé serait plus utile qu’un instituteur !!

 

J’ai bien scruté mon cœur qui pourtant est grand, Monsieur le Président, je n’y ai point trouvé trace de Dieu.

 

Je persiste à penser que, si un Imam est utile au croyant musulman, si un Prêtre est utile au croyant catholique et un Pasteur est utile à un croyant protestant, si un Rabin est utile à un juif religieux, il n’en demeure pas moins qu’un INSTITUTEUR EST UTILE A TOUS.

 

Mais, le problème n’est même pas là, Monsieur le Président. Vous manifestez, depuis votre élection, une frénésie de communication rarement égalée ; Vous avez une haute idée de vous-même, Monsieur le Président ; une si haute idée que vous voici maintenant investi dans une « politique de civilisation » !!

 

Terme qui pour n’être point précisé, comme toujours chez vous, en dit long sur votre ambition personnelle dont je crois comprendre qu’elle n’est qu’une revanche sur la vie, votre vie, Monsieur le Président.

 

Mais l’Elysée n’est pas un lieu de psychothérapie, Monsieur le Président. C’est un lieu où se joue, partiellement certes, le sort de mon pays.

 

Tout à votre envie de revanche, vous vous voyez déjà en Empereur ou en Roi des Français et il y eut effectivement un précédent de petite taille.

 

Pourtant, l’Histoire Universelle nous instruit sur les sujets que vous évoquiez ces jours derniers. En voulez-vous quelques exemples, je vous en donne deux parmi les plus instructifs :

 

- Le 22 Juin 1633

 

Le savant florentin Galilée menace doublement le Saint-Siège. Il enseigne l’héliocentrisme. Il renverse ainsi des pans entiers de la théologie romaine qui place la terre et l’homme au centre de la création divine. Plus encore, Galilée est le précepteur des Médicis dont les ambitions sur l’Italie rivalisent avec celles des papes. Une première fois, son œuvre est condamnée par un décret inquisitorial, en 1619. Mais il publie en 1629 son Dialogue sur les deux plus grands systèmes du monde, le ptoléméen et le copernicien. Il est alors torturé par la Sainte Inquisition, enjoint d’abjurer, condamné comme hérétique et assigné à résidence, le 22 juin 1633. La petite histoire voudrait que Galileo Galilei, avant d’abjurer, de nier que la Terre tournât autour du Soleil, eût dit « E PURE SI MUOVE » : et pourtant elle tourne.


Les Médicis, qui l’ont abandonné à son sort, cessent de représenter l’émancipation de la raison et perdent d’un coup leur influence intellectuelle sur l’époque.


Ce n’est qu’en 1757 que l’Église catholique autorisera l’enseignement de l’héliocentrisme et en 1822 qu’elle lèvera la censure sur les ouvrages de Galilée.


Il faudra encore attendre 1983 pour que Jean-Paul II se préoccupe de réhabiliter le savant devant un parterre de prix Nobel ; nous espérons que le buffet fut excellent pendant que le tiers-monde crevait de faim.

 

Cependant, Rome refusant de reconnaître son erreur se contenta d’annuler la condamnation de Galilée POUR VICE DE FORME.

 

Rome a donc encore de sérieux efforts à faire pour être réellement tolérante.

 

- Le 1er Avril 1492

 

Le royaume musulman de Grenade étant tombé le 2 janvier 1492, le roi catholique d’Espagne se retrouve avec une importante population musulmane et juive à gérer. Le royaume omeyyade avait connu un véritable âge d’or sous l’enseignement tolérant, notamment, d’Avicenne et d’Averroès.


La majorité des musulmans sera déportée vers le Maroc ou réduite en esclavage, mais les juifs posent problème.
Il s’agit en effet majoritairement de lettrés, banquiers, scientifiques, médecins et commerçants qui avaient contribué au rayonnement du royaume omeyyade.


Poussée par la « Très Sainte Inquisition », l’Espagne décide le 31 mars d’expulser la totalité des juifs du royaume et lance la chasse aux « faux convertis ».

 

Malgré les richesses des Amériques (découvertes en octobre par Christophe Colomb) l’Espagne mettra des siècles à se remettre de cette saignée intellectuelle.

 

« Échanger Avicenne et Averroès contre quelques lingots d’or des Indes, quelle folie » écrira plus tard Voltaire.


L’Allemagne rhénane et l’Angleterre profiteront de l’arrivée de ces savants et commerçants juifs qui contribueront au décollage économique de ces pays.

 

Vous voyez que, dans ces domaines également, comme dans celui de votre pouvoir, tout est relatif !!

 

Je n’ai pas voté pour vous, Monsieur le Président, mais, que je le veuille ou non, vous me représentez et, comme vous me représentez, cela me donne le droit, que dis-je, le DEVOIR citoyen de vous dire ce que je pense.

 

Ce que je pense, Monsieur le Président, c’est que vous menacez actuellement mon pays et le monde :


- qu’en allant vendre la mort nucléaire, en Libye d’abord et en d’autres lieux ensuite, vous contribuez à rendre ce monde plus dangereux,     


- qu’en revenant chez nous et en réveillant la guerre des croyances, vous rendez mon pays moins sûr,


- qu’en allant faire allégeance à G.W BUSH, aidé en cela par votre belliqueux ministre des Affaires Etrangères vous menacez encore une fois la Paix du monde parce que vous en êtes déjà à vous croire tous deux Croisés en Iran !!

 

VOUS VOUS VOYEZ DEJA EMPEREUR, MONSIEUR LE PRESIDENT MAIS VOUS ME SEMBLEZ RESSEMBLER DAVANTAGE AU ROI PETAUD ET VOTRE POLITIQUE RISQUE DE FAIRE DE MON PAYS UNE PETAUDIERE !!!! LA RISEE DE L’EUROPE ET DU MONDE !!

 

Lisez la Presse internationale !! Si je ne savais que la France est bien autre chose que l’image que vous en donnez, je pourrais avoir honte d’être français !!

 

J’étais hier soir à Bruxelles où je discutais, avec mes camarades de la Gauche Belge des voies et moyens susceptibles d’obtenir en Belgique un vote populaire sur le nouveau Traité Européen ; si vous saviez ce que l’on pense de vous hors de nos frontières !! Mais vous le savez et seule votre emprise par amis interposés sur notre Presse nationale empêche mes concitoyens de le savoir autant qu’il le faudrait.

 

Ce Traité, donc, tout pareil au précédent qui fut clairement rejeté par le Peuple Français vous allez le faire voter par la voie parlementaire au prix d’une FORFAITURE et au mépris de l’opinion de notre peuple avec l’appui du Parti socialiste qui nous convie au grand Bal des Faux Culs.

 

Je ne veux pas de cette Europe, ni d’un messire Pétaud pour l’inspirer mais, je suis, par mes origines frontalières et ma Raison, profondément Européen.


L’Europe que je veux, c’est une Europe démocratique, ce qu’elle n’est pas actuellement et n’a jamais été.

 

L’Europe que je veux, c’est une Europe sociale, ce qu’elle n’est pas davantage et sera de moins en moins après que vous eussiez fait ratifier ce Traité qui la consacrera zone de libre échange soumise à la Mondialisation et à la dangereuse globalisation financière qui l’accompagne.

 

L’Europe que je veux, c’est une Europe qui englobera tout le pourtour méditerranéen, refera de la Méditerranée la vieille « mare nostrum » des romains, puisque nous parlons de civilisation. Je la veux parce que je suis convaincu que cette Europe sera le seul cadre d’un possible règlement du conflit Palestino – Israélien ; parce que cette Europe qui entretient de bonnes relations avec les deux parties au conflit peut seule leur parler à égalité.

 

Mais je m’aperçois que je vous parle de Paix alors que vous ne pensez que violence, force et gloriole.

 

Ainsi donc, étant hier à Bruxelles, j’y ai pensé, vous concernant, à mon cher Jacques Brel qui s’est un jour adressé aux Flamingants, ces nationalistes flamands devenus aujourd’hui racistes et fascistes sous l’égide du Vlaams Belang.


Ce que disait alors le Grand Jacques, j’ai bien envie de vous le retourner aujourd’hui en le plagiant un peu …très peu.

« Monsieur le Président, j’ai deux mots à vous rire,
Voilà bien trop longtemps que vous me faites frire,
A vous souffler dans le cul pour vous croire autobus,
Vous voilà acrobate mais vraiment rien de plus » !!!

 

Et, pour finir en prenant un peu plus de hauteur, j’en appellerai à l’un de mes vieux maître Paul Valéry.

 

Dans les temps ou Péguy, l’un de mes autres maîtres, allait mourir au « champ d’honneur » comme disent les petits sabreurs, alors qu’ils ne sont que des « champs d’horreur » où s’affrontent les impérialismes dont celui que vous servez avec zèle, Paul Valéry disait : « Nous autres, civilisations, savons maintenant que nous sommes mortelles ».

 

Craignez, Monsieur le Président qu’à amplifier la pétaudière que vous dirigez encore, vous ne conduisiez un jour à la mort de la nôtre !!!

 

Mon  adresse de ce jour n’a rien à voir avec les questions religieuses.

 

Je conduirai aux municipales à Hautmont, moi l’athée, un liste composée de français de souche, c’est-à-dire des métis, pour qui connaît un tant soit peu l’histoire de mon Nord et de français d’origine magrébine. J’y affronterai l’un de vos amis déjà condamné deux fois pour discrimination raciale.

 

Je soutiendrai à Neuf Mesnil, une liste conduite par mon camarade Nasser Adouane, d’origine Kabyle et à Maubeuge, une liste conduite par mon camarade Rachid Bendjeffal d’origine Algérienne, Algérie dont je soutins naguère le Droit à l’Indépendance.

 

Je vous dénie donc le droit de relancer par votre inconséquence cette guerre de religion qui, je le constate, vous taraude l’esprit.

 

J’appelle, comme le fit l’an dernier avec plus de talent que moi mon camarade José Bové à une Insurrection Electorale à l’occasion des municipales qui approchent.

 

Craignez les Ides de Mars, Monsieur le Président !!

 

Je vous informe qu’en cette occasion, je ferai tout ce qui est en mon modeste pouvoir pour que notre peuple reprenne la parole et qu’il la garde !!

 

Ayant, je le crois cerné votre jeu, je vous quitte, Monsieur le Président en vous assurant que la politique que vous menez ne m’inspire que le plus profond mépris et en ne vous saluant point.

 

Je demande à mon syndicat SUD-CNP et à mes camarades de l’Organisation politique à laquelle j’appartiens de bien vouloir, s’ils partagent mon point de vue, diffuser cette lettre ouverte afin que nul n’en ignore.

 

Si ce qui reste en mon pays de Presse libre voulait bien le faire, j’en serais heureux et bien récompensé.

 

Hautmont le 18 Janvier 2008

 

Guy Dutron


Citoyen Français


Militant SUD-CNP


Militant de la Coordination


Gauche Alternative du Hainaut
 

22:30 Écrit par chris dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2008

UNITE DE LA GAUCHE CONTRE LE NOUVEAU TRAITE EUROPEEN

dyn005_original_85_106_jpeg_2580375_5129b2a186d179b8d4a7a35fee64cea2[1]
APPEL du 13 décembre« J'AI MON MOT A DIRE» 

Allocution de Jean-Maurice DEHOUSSE, 

 

D'ou que nous soyons venus, de Flandre, de Wallonie et naturellement de Bruxelles ou d'ailleurs en Europe, ce qui nous rassemble c'est la volonté de préserver l'avenir de l'Europe.

 

Nous voulons préserver la possibilité pour l'Europe d'être un outil de progrès social,de paix, de développement durable, de justice et de liberté pour les citoyens et non pas  pour les banques ou pour les holdings.

 

Nous ne voulons pas que l'Europe devienne un instrument permettant d'imposer la mondialisation sauvage en détruisant systématiquement le patrimoine industriel et en  généralisant jusqu'à l'absurde la concurrence des travailleurs, des entreprises, et des Etats  européens eux-mêmes.

 

Nous voulons préserver les droits des citoyens européens sur leurs ressources naturelles et d'abord sur l'eau que le traité prévoit de privatiser alors que nous apprenons  cette semaine que la Banque mondiale annonce d'ici 2050 une réduction de plus de la  moitié de la quantité d'eau potable disponible pour chaque habitant.

 

Nous n'acceptons pas la destruction systématique des services publics, y compris dans l'enseignement et dans les soins de santé, parce qu'ils sont les garants de l'égalité aussi bien des hommes que des femmes.

 

Nous refusons l'augmentation obligée des dépenses militaires et d'armement alors que l'argent manque pour le bien-être et que la pauvreté grandit de plus en plus.

 

Nous voulons, comme ceux qui ont fondé l'Europe après deux guerres mondiales, que soit respectée la légitimité des peuples.

 

Et nous voulons que les peuples aient leur mot à dire.

 

Nous refusons le kidnapping du projet européen au seul bénéfice des riches, des puissants, des églises et des partis.

 

Nous ne voulons pas que l'on se serve du fracas de l'actualité politique pour tromper l'opinion publique en masquant que l'on prend en cachette des décisions capitales pour l'avenir en faisant du bruit sur les déclarations d'une douzaine d'hommes ou de femmes politiques.

 

Nous voulons que chaque citoyenne et citoyen européen ait son mot à dire donc soit consulté.

 

Nous voulons un référendum partout en Europe et d'abord en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles.

 

Et nous dénonçons les hommes et les femmes politiques qui refusent que le Gouvernement prenne des décisions pour protéger le pouvoir d'achat, pour bloquer les prix, ou simplement pour accorder des indemnités de chauffage aux plus démunis, sous le prétexte que le Gouvernement est démissionnaire, même si l'on n'a jamais connu une telle situation en Belgique, alors que ces mêmes personnes trouvent normal que le chef de ce même Gouvernement, par ailleurs informateur - négociateur, soit demain à Lisbonne, malgré les « affaires courantes », pour signer un traité de malheur e! engager l'ensemble de la population belge, toutes les Régions et toutes les Communautés, dans un traité qui ne pourra même plus être modifié par aucun Gouvernement belge, celui-ci, le prochain, ou les suivants.

 

Nous disons NON à ce traité de malheur.

  J.M.D.  

12:28 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/01/2008

DES VERITES QUI NE FONT PAS PLAISIR A ENTENDRE

La Wallonie, tête de pont de la Belgique

 

 

Philippe Lawson

Mis en ligne le 11/01/2008

La Région affiche un surplus commercial de 12,7 milliards en 2006 contre un déficit de 4,4 milliards pour la Flandre. L'investisseur étranger y a créé 1 907 emplois en 2007.

En voilà bien une réalité que certaines mauvaises langues en Flandre auraient préféré ignorer. En effet, pour la deuxième année consécutive, c'est grâce à la Wallonie que la balance commerciale de la Belgique est en boni. Selon des chiffres de la Banque nationale belge (BNB), en 2006, la Wallonie a réalisé un surplus commercial de 12,7 milliards d'euros, alors que dans le même temps, la balance commerciale de la Flandre et de Bruxelles présentait un déficit respectivement de 4,4 milliards et 5,3 milliards d'euros. "Depuis 5 ans, la balance commerciale de la Wallonie est fortement excédentaire, elle est la seule région qui affiche un surplus positif dans ses relations commerciales avec l'étranger. C'est grâce à elle que la Belgique a pu présenter une balance commerciale en léger surplus de 3 milliards d'euros en 2006", nous a confié Philippe Suinen, administrateur général de l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex).

C'est depuis 2002 que la balance commerciale wallonne a commencé à suivre une courbe exponentielle. Cette année-là, sa balance commerciale présentait un solde positif de 7 milliards. Et en 2005, elle a engrangé un surplus commercial de 11 milliards contre un déficit de 2 et 4,6 milliards d'euros respectivement pour la Flandre et Bruxelles. "La bonne performance de la Wallonie s'explique notamment par le dynamisme dans l'aide aux entreprises et l'éclosion d'une génération décomplexée de managers et de cadres commerciaux", détaille-t-il. A cela, dit-il, il faut ajouter une démarche plus proactive des entreprises et la prise de conscience de tous les acteurs wallons de miser sur les secteurs d'innovation et de niche.

Seul l'Irlande fait mieux

Les 12,7 milliards de la Wallonie représentent environ 17 pc de son PIB et seul l'Irlande fait mieux qu'elle avec une balance commerciale qui représente 19 pc de son PIB. Plusieurs secteurs wallons sont en boni dans les échanges avec le reste du monde comme la chimie (+ 2,7 milliards), les produits minéraux (+ 3,5 milliards), les métaux et ouvrages en métaux (+ 2,8 milliards), celui des matériels de transport (voitures, etc.) est, par contre, en déficit de 1,3 milliard.

En 2006, les échanges de la Wallonie ont enregistré un solde négatif avec 16 pays dont les Pays-Bas (- 494 millions d'euros), le Japon (- 268 millions) et la Chine (-18 millions contre - 89 millions en 2005). Avec les pays voisins, la balance a été positive : France (+ 5,7 milliards d'euros), Luxembourg (+ 1,3 milliard), Royaume-Uni (+ 841 millions) et l'Allemagne (+ 431 millions). Au total, en 2006, la Belgique a vendu des produits à l'étranger pour environ 223 milliards d'euros dont 178 milliards pour les entreprises flamandes (79,9 pc du total), 39 milliards pour les wallonnes (17,6 pc) et 5,7 milliards pour les bruxelloises (2,6 pc).

 

Les exportations pour l'an dernier ne sont pas encore connues, mais en ce qui concerne les investissements étrangers en Wallonie, les données sont encourageantes. Ils ont permis de créer 1 907 emplois en 2007 contre 1 492 en 2006.

16:06 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

LA CULTURE DANS L'OMC NON NON & NON

COMMUNICATION AU SYMPOSIUM DU MUZEUL ETHNOGRAPHIC

SIGHETU-MARMATIEI LE VENDREDI 29 DECEMBRE 2007

 

********************************************************

 

NON   .  NOTRE CULTURE N’EST PAS A VENDRE

  

Avant d’entrer en matière, faisons une rapide description du jeu mondial actuel.

 Le monde capitaliste initié par le système euro-américain s’essouffle, il patine, il dérape, les économistes les plus critiques le disent  au bord de l’effondrement. Il est aux mains des

ultra-libéraux  et leur appétit financier est tentaculaire. Ce n’est plus l’homme qui décide, mais l’argent.

 

Pour cette catégorie de nouveaux riches, seul l’argent mérite une attention de tous les instants, toute activité non lucrative leur est impensable, voire dégradante. 15% de la population mondiale (6,5 milliards d’individus) possède 80% de la masse financière mondiale soit un peu moins de 900 tera-dollars  sur les 1115 que compte ce que l’on peut appeler le  PIB mondial, exprimé en biens et services comme les flux financiers..

 

Hé oui, le tera-dollars , cette nouvelle unité de mesure c’est pour rappel 100.000 milliards de dollars (inimaginable), mais le plus grave, c’est que l’activité générale mondiale actuelle et annuelle des biens et services (tout ce qui se boit, se mange, se fabrique, se vend et s’achète, bref, l’activité marchande et non marchande des 6.500.000.000 d’humains de cette terre) soit, la totalité de ce nous générons comme activité, ne représente que 32,3 de ces tera-dollars sur les 1.115 de notre système capitaliste actuel !  Seulement 3%, on marche sur notre tête…

 

97% de ce système n’est donc plus que de l’argent virtuel qui saute d’un système informatique à un autre et plus grave encore, 700 de ces tera-dollars ne sont en jeu que dans les produits dérivés, pour raccourcir ne sont en jeu que dans le domaine de la spéculation, c’est effrayant !

 

Déjà les pays du golfe ont placé des billes dans la reconversion de leurs masses financières ils « jouent » dans le tourisme de luxe comme la neige dans le désert (oui mais en salle !!!) etc,  leurs nombreux achats sont souvent  bien placés, ne dit-on pas que la plus grande avenue du golfe persique serait aujourd’hui, l’avenue des Champs Elysées entre l’obélisque et le l’arc de triomphe !!! La Chine a depuis longtemps pris le dessus sur le japon et la prépondérance de son poids démographique et financier est en marche. La preuve est qu’en ces années 2006 & 2007 elle a frappé très fort en Afrique, les spécialistes du continent africain parlent d’ailleurs ouvertement de l’achat par la Chine de la RDC (ex Congo belge) du Ghana et du Zimbabwé, la preuve en est  que si il n’était pas soutenu par la puissance du pognon chinois, croyez-vous que le président dictateur contesté du Zimbabwé  aurait pu imposer sa présence à la très précieuse Elisabeth d’Angleterre au dernier sommet du Commenwealth ? Mais tout va bien pour nos nouveaux riches, récemment on a découvert les preuves d’un magot secret caché par le nouveau Tsar Poutine 1er au Lichtenstein et en Suisse pour un montant minimum, mais non exhaustif de 40.000.000.000 de dollars, ce qui en ferait une des plus grande fortune personnelle  du continent européen.

 

Voilà donc, rapidement brossée  la situation économique apocalyptique dans laquelle notre monde évolue et dans laquelle, l’OMC joue le sale jeu de « bras armé » pour le compte de ces nouveaux croisés de la puissance de l’argent.

 Et, c’est ici que nous, gens de culture, nous avons toutes et tous un rôle essentiel à jouer, tant dans nos sphères locales, que régionales, que nationales et encore plus au niveau international, bref, partout où nos contacts le permettent, tant dans la société civile qu’en politique, partout où nous sommes, où nous agissons, où nous avons un peu d’écoute, d’influence, voir de pouvoir.

Nous devons toutes et tous agir fort, vite et fermement pour que JAMAIS, AU GRAND JAMAIS, la culture ne tombe dans le giron des matières sous compétence de l’OMC.

 

L’OMC gère ses matières pour des gens ou des puissances d’Etats qui évoluent dans la spéculation et qui ne visent que le rapport le plus porteur possible et nous, nous vivons dans les miettes, mais bien réelles celles là que nous accordent nos dirigeants qui eux, agissent dans les malheureux 32,3 tera-dollars de la machine économique bien réelle.

 

Dans cette partie fort minoritaire de la masse monétaire mondiale encore contrôlable dans les pays dits démocratiques et là, nous y avons nos réseaux et nos interlocuteurs nous sont connus et vers eux, parfois avec eux nous pouvons nous exprimer, nous défendre et poursuivre l’évolution de nos civilisations en favorisant l’œuvre de nos créateurs de tous  poils.

 

Si, par malheur nous  étions absorbés par l’OMC il en serait fini de tout cela, fini les subventions et autres financements publics voir même du mécénat. 1 euro ne sera plus investi que si il en rapporte 10, 100 voire 1000 et je n’éxagère rien puisque encore récemment des fonds de pension affichaient un rapport annuel de 800%, cette menace est bien réelle ; elle s’appelle AGCS (accord général sur le commerce et les services). Cette branche de l’ OMC prétend tout privatiser : l’éducation, la culture, la santé… tout. Dans ce cas de figure, sachant que le taux de rentabilité minimum fixé pour les financiers est de l’ordre de 15%, finie la culture, la vraie. Nous aurons droit aus « soap opéras », aux « iles de la tentation » et autres « maillon faible ». Et quand nous entendrons le mot « culture », ce sera à nous de sortir notre révolver.

 

A cette cadence là, nous allons à la catastrophe, le mur du surréalisme économique est dressé, et son apogée sera de l’avis de plusieurs économistes réalistes, bien visible lors des prochains J.O. de Beijing (Pékin) de 2008 où le paraître, l’opulence et l’illusion du fantastique cacheront le martyr vécu par des millions de résidents déplacés de force et souvent avec violence, et l’exploitation scandaleuse de centaines de milliers de bâtisseurs sous payés, maltraités qui y vivent actuellement comme aux pires moments du moyen-âge. Croyez-moi ou pas, mais à Pékin aujourd’hui, pour nous en foutre plein les yeux dans six mois, nous ne sommes pas loin de l’esclavage.

 

Cela veut aussi dire autre chose, « nous sommes entrés dans la 3ème guerre mondiale » !

La terre en un siècle est passée de 1.500.000.000 d’individus a près de 6.500.000.000 habitants et ce malgré les efforts de certains continents pour limiter la croissance démographique et les statisticiens les plus crédibles prédisent 10.000.000.000 en 2050 !!!

 

 

C’est plus que la nature ne peut nourrir et supporter. Le séisme écologique du réchauffement planétaire va en plus, inonder des millions de kilomètres carrés de terres habitables, et en zone urbaine, va étouffer  les pays à forte densité de population qui sont en côte d’alerte de pollution. Il y aura donc des appétits gloutons d’évasion en zone plus propice pour les pays a grande population, et si en plus, ils ont la puissance économique et financière, je n’ose imaginer ce qui risque de se passer au milieu de ce 21ème siècle qui commence, mais s’en est effrayant, rien que d’y penser.

 

Pour ne pas vous effrayer  plus qu’il ne faut, je ne crois pas, à l’instar des politologues chevronnés que cette 3ème guerre mondiale qui débute sera conventionnelle, je ne crois pas qu’elle sera de destruction massive. La grande majorité des observateurs sérieux misent sur une occupation économique massive, avec mise à profit de cette occupation pour un écoulement  invasif des produits des pays occupants, une espèce de plan « marschal-mao-ten siao ping » moderne, au riz et au soja en lieu et place de la Marlboro, du whisky et du ketchup, mais ce néoplan sera mondial et ne visera pas que la seule Europe comme son prédécesseur américain voici 60ans.

 

Si vous en doutez encore, voyez un peu, où que vous alliez dans le monde : à New York, à Paris, à Bucarest, à Charleroi, à Thuin, à Baïa Mare, quelle est, dans le monde entier la communauté étrangère qui y est implantée par un restaurant aux relents plus ou moins « tape à l’œil » ???   Dans la réponse vous avez l’origine de la menace et il s’agit bien sûr des fameux restaurants chinois qui sous l’aspect de l’attrait exotique  écoulent en masse  leurs produits et amassent des devises énormes qui regagnent la mère patrie pour servir à son expansion.

La seule inconnue aujourd’hui dans ce monde en mouvements rapides est ce que va être la l’attitude de cet autre géant qu’est l’Inde et le monde indien dans cette vaste mutation géopolitique.

Nous le voyons donc, l’Europe, la grande Europe doit au plus vite  s’unifier avec tous les pays de la civilisation judéo-chrétienne de l’Atlantique à l’Oural comme aurait dit un ancien résistant visionnaire. Cette Europe là devra aussi favoriser au plus vite la constitution  d’un espace économique des pays méditérannéens  et conclure avec cette entité des accords  précis de coopération. Faute de cela, faute de constituer un bloc d’au moins un milliard d’individus, nous serons toujours trop petits, trop peu nombreux et trop peu puissants pour compter et jouer dans la cour des grands.

Serons-nous assez intelligents pour le comprendre mais aussi et surtout assez persuasif pour le réaliser et le gérer, le conflit des extrémismes  religieux n’aura-t-il pas raison des tentatives démocrates et tolérantes, là est la question. Dans ce contexte de survie ou disparition revenons donc un peu à mon thème central.

-       Sachant les risques économiques et sociaux qui pèsent sur les prochaines décennies pour nos populations économiquement et socialement développées, ou en voie de développement.

 

-       Sachant que l’OMC est aux mains des possédants mondialistes globalisateurs.

 

Partout où nous sommes faisons barrage  à cette volonté d’intégrer  la culture à cette fabrique de petits robots planétaires à la solde du nouveau dieu appelé FRIC, BLE, POGNON, MONEY, ou BANI selon les lieux et langages usités.

 

La culture n’est pas une marchandise commerciale, elle est l’âme spirituelle, philosophique et profonde de nos peuples, une richesse qui ne se voit pas, qui ne se comptabilise pas . Nous l’avons en nous, elle est l’héritage de nos civilisations multi millénaires, à nous de la conserver au mieux, non pas en l’état car ce serait de l’immobilisme conservateur, contraire à l’esprit de créativité. Oeuvrons donc plutôt pour lui donner sa place dans l’organisation de nos sociétés un peu à l’image de nos amis et voisins français qui voici 200ans ont voulu lui donner l’image de la Liberté, la volonté de l’Egalité et l’Expression de la Fraternité.

 

A nous Européens modernes et constructifs, peuples et communautés à haut niveau de culture éprouvée, unis et puissants dans la diversité de jouer ce rôle pour sauver ce qui pourra ainsi rester notre patrimoine mondial immatériel face à ce rouleau compresseur de l’argent déshumanisant.

NON, LA CULTURE, NOTRE CULTURE N’EST PAS A VENDRE.

ELLE EST NÔTRE ET DOIT LE RESTER HORS DE L'OMC.  

 

 

 

    

                                          Pierre DUTRON

02:53 Écrit par chris dans Culture & Folklore | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

UNE LETTRE OUVERTE DU 13 DECEMBRE 2007

LE JEUDI 13 DECEMBRE, EN FACE DES USINES VW-AUDI DE FOREST, EST EN RAISON DU CARACTERE SYMBOLIQUE DE CET ENDROIT DE HAUTE LUTTE OUVRIERE ET EUROPEENNE, SE SONT REUNI, DANS LE FROID ET LA GRISAILLE DES MEMBRES ET MILITANTS DES PARTIS :

CAP: comité pour une autre politique,

UAG: une autre gauche

GRAPPE: écologistes politiques

RESEDA: gauche alternative du haynaut français

PS: usc de liège

Comite du NON hollandais

RPW: rassemblement populaire Wallon

On y relevait notamment la présence de la camarade Gilkinet (grappe), des portes paroles de leur structures en la présence de Jef Sleeckx (cap), Jean Maurice Dehousse (ps), Guy et Pierre Dutron (gauche alternative du haynaut français et rpw)

Monsieur le Premier ministre,
 
Vous êtes chargé d’informer le Roi pour mettre sur pied un gouvernement et une réforme de l’Etat.
 
Comme la nation subit la montée du prix du carburant, du lait, du pain,  et d'autres produits de base, c’est bien plus qu’un gouvernement  d’urgence ou en affaires courantes qui est nécessaire.
 
Le jeudi 13 décembre 2007, vous allez signer le maintenant fameux Traité  de Lisbonne au nom du Royaume de Belgique.
 
En juin dernier, vous vous êtes mis d’accord avec les autres chefs  d’Etat et de gouvernement sur une traité modifié qui reprend l’essentiel  du « Traité établissant une Constitution pour l’Europe ». La  Constitution est la suite de la Déclaration de Laeken de 2001 faite  lorsque vous étiez président du Conseil européen.
 
Ce Traité aura un impact 100 fois supérieur à ce qui peut être décidé en  Belgique par une réforme de l’Etat pour ce qui concerne la manière avec  laquelle on vit et l’on travaille dans ce pays. Nous ne nous exprimons pas ici pour ou contre ce Traité, mais bien sûr le fait que suivant les sondages  d’opinion, une large majorité souhaite s’exprimer via une consultation  populaire.
 
En 2005,  54,58% des Français et  61,54% des Néerlandais se sont exprimés  contre la Constitution par référendum. Ce sont les seuls Européens  appelés à s’exprimer avec les Espagnols et les Luxembourgeois qui ont  voté pour. Ces référendums ont montré que dès que le citoyen a une  occasion de participation, l'intérêt pour l’Europe était bel et bien
présent.
 
Notre  question est la suivante: 
 
La signature de ce Traité fait-elle partie des prérogatives de votre  gouvernement en affaires courantes, ou votre attitude de jeudi prochain
relève de l'élargissement des compétences de votre gouvernement que vous  pensez demander au Parlement.
 
Dans les 2 cas, nous trouvons  politiquement injustifiable après plus de 180  jours de crise en Belgique que la nation ne soit pas impliquée dans  cette décision historique.
 
Dans son allocution de nouvel an le 21/1/2005, votre président de parti  M. Somers s’exprimait de la manière suivante :  "Après plus de 50 ans il y a enfin une majorité parlementaire pour  l’organisation d’un référendum sur la Constitution européenne. Plus nous  avançons, plus nous voyons que nous sommes le seul parti véritablement  libéral, le seul parti qui croit en la démocratie directe. Ceci  n’empêchera pas le VLD toutefois de déposer sa proposition à la  Chambre. 
 
Toute la Flandre peut voir qui a confiance en la population et qui s’en  méfie. Ainsi chacun peut voir dans ce pays qui veut laisser les citoyens  s’exprimer et qui les préfère silencieux."
 
Si vous ne demandez pas explicitement d'élargissement de votre  compétence sur cette question, vous ne pouvez pas signer le Traité jeudi  prochain. Si vous pensez disposer de l'autorité nécessaire afin de
signer alors vous ne pouvez proposer la ratification qu’après une  consultation.
 
Dans ce cas, nous vous demandons de déposer à nouveau votre projet de  loi de 2005 en vue de l'organisation d'une consultation populaire  tendant à préparer la décision politique avec comme la question : "Le  Royaume Belgique doit-il accepter le Traité de Lisbonne du 13 décembre  2007 ? " .
 
Par ailleurs, nous demandons que soit proposé de mettre à disposition  des opposants comme des partisans du Traité un budget pour la campagne
 de la consultation, un budget équivalent à celui mis à disposition en  2005 pour la promotion de la Constitution européenne que vous avez  organisée à l’époque.
 
Enfin, en préparation de cette consultation, il faut envoyer à chaque  citoyen un résumé lisible du Traité de Lisbonne comme vous l’avez fait  pour la réforme Copernic. 
 
Comme le Parlement flamand l’autorise, une pétition a été initiée pour  organiser une consultation au niveau flamand. 
 
Recevez, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre haute  considération.
 
 
Jef Sleeckx  CAP ( ancien député spa/spirit)

Jean-Maurice Dehousse  PS , ancien : mayeur, député fédéral et européen,  ancien ministre fédéral et 1er

ministre président de Wallonie à l’instauration du parlement et gouvernement Wallon.
 
http://notremotadire.be

cette lettre fut signée symboliquement et confirmait l'envoi imprimé envoyé précédemment à la presse...

 

19:55 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2008

ET CHI IN ALLO DIN CH'NOR

ATTAC

  

      

Lille, Villeneuve d’Ascq, Roubaix-Tourcoing,

Littoral Nord, Valenciennes

                                                  

 Vous invite à un  

 

 

  Débat régional sur le Traité européen 

                                                    

 Avec 

        

Raoul-Marc JENNAR   

                        

 Lundi 7 janvier 2008 à 20 heures

 

                                 

   A l’ESPACE MARX     6 bis rue Roger Salengro, Hellemmes (métro Marbrerie) 

      

Exigeons un référendum

           Signez en ligne : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php 

Nous le montrerons  : ce texte est semblable à la Constitution rejetée, il n’est pas moins libéral, et il ne « débloquera » pas l’Europe, sauf pour ceux qui confondent déblocage et libéralisation. Il constitue une menace grave sur le plan social et pour les services publics. C’est pourquoi « ils » veulent le soustraire à la démocratie.

  

Avec le soutien de :

Coordination des Collectifs unitaires antilibéraux : Coordination Gauche Alternative du Hainaut (Collectifs Sambre-Avesnois et Cambrésis) , Fondation Copernic, Amis du Monde diplomatique, PCF (Fédération du Nord), LCR 59, Coordination communiste 59, Solidaires, CréA (Douai), AlterEkolo.

18:35 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |