09/01/2008

UNE LETTRE OUVERTE DU 13 DECEMBRE 2007

LE JEUDI 13 DECEMBRE, EN FACE DES USINES VW-AUDI DE FOREST, EST EN RAISON DU CARACTERE SYMBOLIQUE DE CET ENDROIT DE HAUTE LUTTE OUVRIERE ET EUROPEENNE, SE SONT REUNI, DANS LE FROID ET LA GRISAILLE DES MEMBRES ET MILITANTS DES PARTIS :

CAP: comité pour une autre politique,

UAG: une autre gauche

GRAPPE: écologistes politiques

RESEDA: gauche alternative du haynaut français

PS: usc de liège

Comite du NON hollandais

RPW: rassemblement populaire Wallon

On y relevait notamment la présence de la camarade Gilkinet (grappe), des portes paroles de leur structures en la présence de Jef Sleeckx (cap), Jean Maurice Dehousse (ps), Guy et Pierre Dutron (gauche alternative du haynaut français et rpw)

Monsieur le Premier ministre,
 
Vous êtes chargé d’informer le Roi pour mettre sur pied un gouvernement et une réforme de l’Etat.
 
Comme la nation subit la montée du prix du carburant, du lait, du pain,  et d'autres produits de base, c’est bien plus qu’un gouvernement  d’urgence ou en affaires courantes qui est nécessaire.
 
Le jeudi 13 décembre 2007, vous allez signer le maintenant fameux Traité  de Lisbonne au nom du Royaume de Belgique.
 
En juin dernier, vous vous êtes mis d’accord avec les autres chefs  d’Etat et de gouvernement sur une traité modifié qui reprend l’essentiel  du « Traité établissant une Constitution pour l’Europe ». La  Constitution est la suite de la Déclaration de Laeken de 2001 faite  lorsque vous étiez président du Conseil européen.
 
Ce Traité aura un impact 100 fois supérieur à ce qui peut être décidé en  Belgique par une réforme de l’Etat pour ce qui concerne la manière avec  laquelle on vit et l’on travaille dans ce pays. Nous ne nous exprimons pas ici pour ou contre ce Traité, mais bien sûr le fait que suivant les sondages  d’opinion, une large majorité souhaite s’exprimer via une consultation  populaire.
 
En 2005,  54,58% des Français et  61,54% des Néerlandais se sont exprimés  contre la Constitution par référendum. Ce sont les seuls Européens  appelés à s’exprimer avec les Espagnols et les Luxembourgeois qui ont  voté pour. Ces référendums ont montré que dès que le citoyen a une  occasion de participation, l'intérêt pour l’Europe était bel et bien
présent.
 
Notre  question est la suivante: 
 
La signature de ce Traité fait-elle partie des prérogatives de votre  gouvernement en affaires courantes, ou votre attitude de jeudi prochain
relève de l'élargissement des compétences de votre gouvernement que vous  pensez demander au Parlement.
 
Dans les 2 cas, nous trouvons  politiquement injustifiable après plus de 180  jours de crise en Belgique que la nation ne soit pas impliquée dans  cette décision historique.
 
Dans son allocution de nouvel an le 21/1/2005, votre président de parti  M. Somers s’exprimait de la manière suivante :  "Après plus de 50 ans il y a enfin une majorité parlementaire pour  l’organisation d’un référendum sur la Constitution européenne. Plus nous  avançons, plus nous voyons que nous sommes le seul parti véritablement  libéral, le seul parti qui croit en la démocratie directe. Ceci  n’empêchera pas le VLD toutefois de déposer sa proposition à la  Chambre. 
 
Toute la Flandre peut voir qui a confiance en la population et qui s’en  méfie. Ainsi chacun peut voir dans ce pays qui veut laisser les citoyens  s’exprimer et qui les préfère silencieux."
 
Si vous ne demandez pas explicitement d'élargissement de votre  compétence sur cette question, vous ne pouvez pas signer le Traité jeudi  prochain. Si vous pensez disposer de l'autorité nécessaire afin de
signer alors vous ne pouvez proposer la ratification qu’après une  consultation.
 
Dans ce cas, nous vous demandons de déposer à nouveau votre projet de  loi de 2005 en vue de l'organisation d'une consultation populaire  tendant à préparer la décision politique avec comme la question : "Le  Royaume Belgique doit-il accepter le Traité de Lisbonne du 13 décembre  2007 ? " .
 
Par ailleurs, nous demandons que soit proposé de mettre à disposition  des opposants comme des partisans du Traité un budget pour la campagne
 de la consultation, un budget équivalent à celui mis à disposition en  2005 pour la promotion de la Constitution européenne que vous avez  organisée à l’époque.
 
Enfin, en préparation de cette consultation, il faut envoyer à chaque  citoyen un résumé lisible du Traité de Lisbonne comme vous l’avez fait  pour la réforme Copernic. 
 
Comme le Parlement flamand l’autorise, une pétition a été initiée pour  organiser une consultation au niveau flamand. 
 
Recevez, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre haute  considération.
 
 
Jef Sleeckx  CAP ( ancien député spa/spirit)

Jean-Maurice Dehousse  PS , ancien : mayeur, député fédéral et européen,  ancien ministre fédéral et 1er

ministre président de Wallonie à l’instauration du parlement et gouvernement Wallon.
 
http://notremotadire.be

cette lettre fut signée symboliquement et confirmait l'envoi imprimé envoyé précédemment à la presse...

 

19:55 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.