15/11/2007

WALLONIE LIBRE COMMUNIQUE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Le Mouvement « Wallonie Libre », créé en juin 1940 et qui lutte depuis lors inlassablement pour l’émancipation totale du Peuple Wallon, a pris acte des récentes sorties médiatisées de certains hommes et femmes politiques au sujet de l’arrondissement de B-H-V et des Fourons ;

  

Lors de son Conseil général du 6 octobre 2007, le mouvement WALLONIE LIBRE :

 

ð Constate que les francophones subissent encore quotidiennement des brimades, affronts, insultes et privations de leurs droits élémentaires de citoyens dans les communes où ils sont censés jouir de facilités ;

 

ð                Déplore que la privation de ces droits aille de pair avec un renforcement systématique de la pression flamande dans les communes où cette minorité nettement moins nombreuse dispose de droits, voire dans des communes où n’ont pas été prévues de facilités, mais que cette minorité pénètre en conquérante ;

  

C’est pourquoi, le mouvement WALLONIE LIBRE a pris des résolutions par lesquelles il :

 

ð Enjoint les maires du Brabant Wallon à REFUSER CATÉGORIQUEMENT TOUT RAPPORT AVEC LEURS ADMINISTRÉS DANS UNE AUTRE LANGUE QUE LE FRANÇAIS, unique langue officielle de la Wallonie (avec l’Allemand dans l’arrondissement de Verviers) ;

 

ð Soutient, à tout le moins, le statut bi régional réclamé par l’Action fouronnaise et le groupe Retour @ Libertés des Fourons, faute de pouvoir encore réclamer le retour immédiat des Fourons à la province de Liège, et le rattachement des 6 communes de la périphérie à l’espace francophone ;

 

ð Suggère au Parlement de la Communauté Française de poser un geste fort en faveur des 6 communes de la périphérie et des Fourons, en cooptant dans cette assemblée les 6 bourgmestres et l’échevin francophone des Fourons, avec voix consultative, comme l’y autorise son règlement interne ;

 

ð Propose au Parlement de la Communauté Française d’établir un état des lieux des droits des Francophones dans les communes à facilités de Flandre ;

 

ð Rappelle son désir de voir bientôt la Wallonie libérée de ses entraves belges et devenir un ÉTAT LIBRE ET SOUVERAIN AU CŒUR DE L’EUROPE.

  

À WATERLOO, le 6 octobre 2007.          (s)  Le Conseil Général

coqhardiexistez

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Une nouvelle fois, le sol wallon vient d’être violé, et le peuple wallon n’a pu qu’assister, incrédule et impuissant, à l’invasion de hordes germaniques rappelant pour certains d’entre eux de nauséabondes méthodes du XXe siècle.

 

N’allons pas par quatre chemins : ce qui s’est produit ce dimanche 7 octobre à la Butte du Lion est gravissime et préjudiciable pour l’ensemble de la Wallonie.

 

WALLONIE LIBRE condamne avec la plus grande vigueur de tels agissements, ayant pour but de nier l’appartenance de Braine-l’Alleud et de Waterloo à la Nation wallonne et, plus généralement, à l’Espace francophone.

 

Cette manifestation constitue aux yeux du Mouvement une violation flagrante de notre territoire, et une provocation scandaleuse, d’autant plus ridicule de la part de gens qui, au Nord, ne préconisent que le principe du droit du sol. Ce même droit du sol qu’ils nient au Sud !

 

WALLONIE LIBRE constate qu’une MANIFESTATION INTERDITE a pourtant eu lieu, que des éléments flamingants violents ont pu se répandre sur le sol wallon, et, pire, que des représentants flamands ont eu l’autorisation de planter leur symbole de haine au pied du Lion ; le tout avec la complicité évidente des autorités locales et des forces de l’ordre, ainsi que l’ont prouvé les images télévisées.

 

WALLONIE LIBRE réprouve ces méthodes, dites « d’apaisement », dont se targuent les autorités, méthodes ayant eu pour conséquence, à nouveau de transformer le site historique du champ de bataille en lieu d’une nouvelle défaite pour les Wallons et tous les francophones.

 

WALLONIE LIBRE s’étonne de la simultanéité de ces faits avec les déclarations tout aussi provocatrices et tapageuses de Mme Brigitte GROUWELS, ministre CD & V bruxelloise, et s’insurge contre l’immixtion de celle-ci dans les affaires internes à la Wallonie.

 

WALLONIE LIBRE entend bien poursuivre son combat pour débarrasser le sol wallon de ce genre d’événements, et compte interpeller les mayeurs du Brabant wallon sur le sort réservé à leur province par certains hommes et femmes politiques flamands.

 FLOBECQ, le 9 octobre 2007.          (s) Le Conseil Général.

MOUVEMENT WALLONIE LIBRE 

11, LUMEN       7880 FLOBECQ – 068.44.54.55 – 0495.638

LES  COMMUNIQUES  DE  WALLONIE LIBRE SONT  PUBLIES  SOUS SA  SEULE  RESPONSABILITE. 

LE  R.P.W., PARTI INDEPENDANTISTE REPUBLICAIN ET ANTICAPITALISTE  LES PUBLIE AU  TITRE  DE LA  SOLIDARITE  WALLONNE  PARCE QUE NOUS SOMMES SOLIDAIRES   UNITAIRES ET  FRATERNELS.

 

01:23 Écrit par chris dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pas très consistant tout ça Ce n'est pas avec ce genre d'arguments qui les mouvements wallons seront un jour représentés politiquement.

Écrit par : Jonathan Loriaux | 15/11/2007

SOIS UN PEU PLUS PRECIS STP Quand on te lis, on se demande si tu fais ce commentaire sur les communiqués ou sur les idées du blog en général?
Si tu commentes les communiqués, je suis assez d'accord avec toi, dans la mesure ou tu n'aura pas manqué de voir ma précision ajoutée en fin de message, en grosses lettres rouges.
Mais tu dois savoir aussi que WL a été l'objet d'une attaque en règle des affidés du baron de Jevigné qui voulait l'absorber et lui couper la tête.
L'équipe qui redémarre est fort sous la coupe du duc de leernes, tu sais celui qui est en permanence assis entre deux chaises, qui a un appartement a De Panne, et qui va en vacances dans le Languedoc Rousillon pour se donner bonne conscience, qui a fait toute sa carrière dans l'enseignement confessionnel, mais tâte maintenant dans les mouvements laïques militant, mais juste ce qu'il faut pour se dédouanner si tu vois ce que je veux dire, bref un homme du pôle très froid (comme le pôle Nord)!!! rires.
Aves Jean Marie Borgniet et Freddy Pieters, nous avons deux seuls membres dans ce directoire, ils observent, et ce n'est pas toujours évident car les relations anciennes avec le fdf y sont aussi vivaces.
WL est un mouvement, il faut le considérer comme tel, et... pour le changer, il faut en être!!!
Place aux jeunes, moi j'ai déjà donné, et notamment les plus belles années de ma vie, maintenant je me contente de semer sur la toile, merci pour ta contribution, elle fait avancer le chilimi, chimili, ho merde... LE SCHMILBLIC!!!

Écrit par : pierre dutron | 15/11/2007

Les commentaires sont fermés.